Skip to content

Objecta métamorphosa

(Création 2020)

Public envisagé à partir de 6 ans   Durée estimée 1h15

Jeu théâtral, musique et chant Sabrina Letondu, Élodie Fourré Écriture et mise en scène Cécile Blaizot-Genvrin Scénographie Lily Wave & Artistes associés Costumes (en cours) Lumière, son, vidéoprojection (en cours)


Premières intentions

Objecta Métamorphosa est un clin d’œil à la langue latine -usitée par les scientifiques, à traduire littéralement par « Les objets métamorphosent» – en résonance avec la pensée et la sensibilité d’une femme du XXIème siècle.

Objecta Métamorphosa, est un chemin de traverse. – « Les objets métamorphosent… le Monde»

Choisir dés l’origine de la création cette forme « cabinet de curiosité », reliée «aux sciences et aux arts plastiques » – les objets sont les premiers acteurs de la pièce-, c’est vouloir me confronter à une puissance idéologique. Trouver un endroit de liberté et de risque, c’est pouvoir créer une œuvre scénique qui parle d’ombre, de lumière, d’amour et de rage. […] Comment composer avec le divertissement ? Faire confiance à l’écriture du plateau, c’est ouvrir un regard sur le monde d’aujourd’hui. Ce qui m’intéresse c’est la naïveté des curieux, leur monde où se mêlent sans hiérarchie le laid et le beau, l’infiniment petit et l’infiniment grand, les larmes et les rires. Cela me fascine. Ce rapport naïf au monde est-il possible ?

Objecta Métamorphosa est chant, cri, silence, spirale et trait. – « Les objets métamorphosent… le Vivant»

Dans la continuité du travail de la compagnie : le mélange des disciplines, la recherche d’un jeu naïf – parfois figuratif voir clownesque, la palette émotionnelle et musicale, la volonté de trouver la poésie et le primitif, sont au travail dans l’écriture de cette mise en plateau. La continuité est aussi à chercher du côté de l’équipe de création : travailler sur l’accident et l’improvisation, ramener les acteurs et les spectateurs au présent partagé. La nouveauté est l’utilisation de l’image picturale: lumière plateau, vidéo ( live), diapo; une évolution qui laissera place à la respiration et les élans des interprètes. La technique sera au service du propos de la pièce qui demeurera en mouvement et légèrement bancale, comme la vie.

[ Cécile Blaizot-Genvrin, novembre 2018.]

CONTACT PRODUCTION Virginie Bernard  06 48 92 52 30 moasso14@gmail.com

© photosEmmanuel Fossey, Claude Boisnard